Jean-Louis GUILHAUMON

vit et travaille à Paris

Après avoir suivi les cours de l'Ecole des Beaux-Arts de Sète, puis ceux de l'Ecole  Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, en 1980 il a obtenu le diplôme supérieur  d'Arts Plastiques.

En 1981, Jean-Louis Guilhaumon a exposé à Reims, puis à Neuilly ainsi qu’à Paris à la Galerie de la Maison des Beaux-Arts (à nouveau en 1983).

 

Il a continué à exposer régulièrement dans les galeries parisiennes ainsi qu'au musée Paul Valéry de Sète (en 1984), au Futuroscope de Poitiers (en 1990), ou encore à Béziers (en 1991).

 

Il est également l'auteur d'illustrations pour les contes de Perrault, et pour le livre “Saveurs de l’Hérault”.

"L'essentiel de mon propos se bâtit sur la nostalgie, espace, temps, lieux, mémoire... ‘’

L'œuvre prenant tournure, je retrouve à partir de vieilles photos la mémoire de ceux qui les peuplent, et si possible je m'attache à en dégager un supplément d'âme.

 

Par la suite, au milieu des années 80, je travaille, après les photos de noces, sur la robe de mariée ou de bal. Pli virginal, vestiges de fêtes évanouies, sensualité de l'étoffe...

 

Depuis 1992, un projet de bande dessinée, abandonné quelques années plus tôt, m’a donné envie d'aller plus loin dans le rendu des gestes et attitudes. Chemin faisant, de dessins en tableaux, et en réalisant de grands formats, cette scène de kidnapping atteignait par la virtuosité des plis et l'ampleur du mouvement au lyrisme de certaines fresques ou plafonds baroques.

 

Pour la sensualité exprimée, j'ai donc intitulé cette série "Enlèvement de Cranymède" faisant ainsi, par cette référence à la mythologie grecque un clin d'œil à certains peintres anciens qui figuraient des allégories avec des personnages et costumes qui leur étaient contemporains, tout en voulant, pour ma part, rester proche du dessin d'illustration en hommage - peut-être - aux émotions ressenties par l'adolescent que j'étais devant bandes dessinées, polars ou films d'aventure...”

 

 A suivre...

 

Jean-Louis GUILHAUMON