PROGRAMMATION / 2020

Août

Ayda-Su Nuroglu

 

Artiste-plasticienne franco-turque est actuellement en résidence à la Maison d’Emma à St Mathieu de Tréviers. 

Elle y résidera tout le mois d’aout et le mois d’octobre 2020 

 

Ayda-Su Nuroglu naît en 1982 en France où elle vit toute son enfance. Elle passe son adolescence en Turquie, avant de revenir à Bourges pour entrer aux Beaux-Arts. Après son Diplôme National Supérieur, elle se formera aux techniques de l’estampe aux Ateliers des Beaux-Arts de la Ville de Paris. Au-delà et en parallèle de sa formation et de sa pratique artistique mêlant la sérigraphie, la peinture, le dessin et l’artisanat, elle poursuit avec un Master en Art-Thérapie à l’Université de Médecine de Tours.  

Son travail s’élabore ainsi depuis plusieurs années au gré de projet d’exposition, d’ateliers pédagogiques, d’édition, de commandes graphiques et se développe sur des supports multiples.  

Elle exprime au fil de ses créations une recherche des mondes anciens et actuels en libérant  son imaginaire pour créer un nouveau paganisme remixé.  

Ces œuvres sont sauvages et rétives à tous les récits civilisationnels ; ce que nous livre Ayda-Su Nuroglu c’est un paganisme qui nous saute aux yeux et au ventre en entrelaçant les civilisations, les genres et les espèces. 

 

Atelier ouvert au public chaque dimanche de 14 h à 18 h 

Maison d’Emma, 170 rue de la Grenouille 

L’exposition-restitution aura lieu le dimanche 30 août 2020 

Janv.
Févr.
Mars

Ohira Susumu

 

Ce plasticien japonais est actuellement en résidence à la Maison d’Emma à St Mathieu de Tréviers.

Il y résidera jusqu’au 25 mars.

 

Cet artiste international (expositions en Asie, Australie, Europe) offre une œuvre d’une grande maturité.

C’est à partir de son travail photographique qu’il réalise ses peintures où la notion de temps est signifiée par des cercles. Cette technique entraîne un effet de double dimension et de profondeur.

Il a donc lancé ses séries « Kei » (ce mot signifiant lumière/rayons de soleil/forme/paysage/ombres/reflets…). Il y a  « Kei P », (« P » pour portrait, paysage), « Kei N », (« N » pour nature, néant) et à présent « Kei E », (« E » pour éphémère, écume).

 

Atelier ouvert au public chaque dimanche de 14 h à 18 h

Maison d’Emma, 170 rue de la Grenouille

La restitution de son projet prévue le dimanche 22 mars est annulée.

NINA
REUMAUX